A partir du 15 octobre 2016

"Desir qui libre"

Une galerie déguisée en cabinet dentaire,

Un thème qui résonne comme un appel

Un accrochage comme un dialogue entre mes peintures très vives et texturées et mes monogravures réalisées à partir d'objets trouvés.